0
×
+ de critères
5KM
10KM
25KM
Critères supplémentaires
Piscine
Parking
Terrasse

Partager sur

Zoom sur le pouvoir d’achat immobilier dans les villes les plus prisées en France !


Publié le 05 janvier 2023

Depuis la crise du Covid en 2020, le pouvoir d’achat des ménages avec un projet immobilier a fortement baissé du fait de la flambée des prix de l’immobilier et de l’envolée des taux de crédit.

 

Dans certaines villes, telles que Saint-Étienne, Le Havre, Angers ou encore Le Mans, les prix au m2 grimpent de 1500 jusqu’à 3700 euros. A priori, ces prix pourraient paraitre abordables, mais en réalité, ils ne le sont pas. Les habitants qui n’avaient pas l’habitude de débourser autant pour se loger sont dépassés.

Mais pourquoi une telle augmentation dans ces villes-là ? Car ce sont celles où le pouvoir d’achat a le plus flanché depuis 2019. En 3 ans, le nombre de m² perdus, pour un emprunt de 194.000 euros sur 20 ans, dépasse les 40 m² selon Meilleurtaux.

 

Cet effondrement s’explique par l’envolée des taux de crédit qui ont doublé en 3 ans (de 1,1% toutes durées confondues selon l’Observatoire Crédit Logement, à 2,2% aujourd’hui). Mais aussi, par la flambée des prix dans ces villes moyennes, longtemps délaissées et désormais victimes de leur succès post-Covid. De plus, Angers a démontré sa capacité à attirer de nouveaux habitants, notamment des Franciliens qui souhaitent avoir des espaces plus grands et de la verdure, mais également à les retenir.

Saint-Étienne et Le Havre, par exemple, qui ont longtemps été victime d’une image sombre, séduisent à nouveau mais doivent ainsi le confirmer dans la durée. Pour Saint-Étienne, par exemple, la ville attire de plus en plus de Lyonnais, qui souhaitent acheter des logements plus grands, tout en continuant de travailler à Lyon.

 

Et qu’en est-il des grandes métropoles ? Celles-ci sont également victimes du même phénomène mais de manière moins prononcée. En revanche, les habitants des villes de Paris, Lyon et Bordeaux y ont perdu seulement l’équivalent d’une grande chambre en l’espace de 3 ans. Mais la surface finançable reste 2 à 3 fois plus petite que celle des villes moyennes, du fait que les prix immobiliers y sont 2 à 3 fois plus chers.

 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter l’article ci-dessous : https://immobilier.lefigaro.fr/article/ces-villes-victimes-de-leur-succes-ou-le-pouvoir-d-achat-immobilier-flanche_62e60292-8b4d-11ed-88cc-33a941ff43b3/

nos avantages


  • - Commission fixe 1.9%
  • - Expert dédié
  • - Photos professionnelles
  • - Visites virtuelles
  • - Pôle financement
  • - Espace propriétaire

Contact


Pour toutes informations, contactez nous. Il vous suffit de compléter ce formulaire et nous ferons de notre mieux pour y répondre au plus vite.

suivez-nous

Adhérent

Se connecter